A la découverte du Poissons

Mar 13, 2022 | Astrologie

J’arrive avec quelques jours de retard pour vous parler de la constellation du Poissons (et oui il y a un s à la fin du mot c’est important). Le soleil est entré en Poissons le 19 février et y restera jusqu’au 20 mars, à la veille de l’équinoxe de Printemps et d’Ostara – on reparlera de ce portail sacré. Sans surprise c’est à nouveau Ptolémée qui l’a identifiée, elle est un peu excentrée de la Voie Lactée et des autres constellations, elle contient d’ailleurs très peu d’étoiles visibles.

 

Pour bien comprendre la mythologie des Poissons il va falloir qu’on parle de Poséidon (aka Neptune), le petit frère de Zeus (aka Jupiter) qui lui n’a pas échappé à la passion snacking des enfants de leur père Saturne.

Jupiter a donc libéré Neptune, ils ont combattu ensemble leur père, enfermé les Titans et ensuite ils se sont partagé le monde (tranquillement) : Jupiter a gardé le ciel et la terre et Neptune a donc eu droit aux océans. Le problème c’est qu’après ça Jupiter n’a pas vraiment pu compter sur Neptune parce que rivalité fraternelle oblige ce dernier n’a pas toujours été loyal.

Neptune est un dieu qui symbolise l’illusion, à travers ses actes de trahison, les règles brisées et bien sûr son don de métamorphose il incarne cet aspect changeant, imprévisible. Il est le souverain d’un domaine aux contour flou, à l’aspect mouvant qui peut être tantôt calme et l’instant qui suit déchaîné. Neptune c’est un peu celui qui ment, qui fraude pour obtenir ce qu’il veut… C’est d’ailleurs pour cela qu’on l’associe au domaine du rêve, de l’utopie, toujours en lien avec les illusions et les chimères qu’il utilise pour parvenir à ses fins.

 

Dans ses énergies plus hautes le Poissons gouverné par Neptune permet l’idéalisme, l’amour universel, le rêve collectif, il a comme le Verseau un aspect visionnaire.

 

Mais ça vient d’où ce nom de constellation ? Parce que c’est quand même le but de cet article.

 

Atargatis

Avant de vous raconter le mythe qui se cache derrière la constellation du Poissons je tiens à vous préciser que j’ai eu énormément de mal à démêler cette pelote ! En effet ce mythe est lié de près à Aphrodite (aka Vénus) et autant vous dire que son origine est source de nombreuses théories qui apparemment ont suscité énormément de controverses – Aphrodite Ouranos, Aphrodite Pandémos, et j’en passe (aller lire sur le sujet c’est super intéressant).

Aujourd’hui nous allons nous concentrer sur Atargatis. Atargatis est connue comme la grande déesse de la Syrie du nord, il faut noter que de nombreux temples à Aphrodite se trouvent en Syrie (les deux divinités sont liées, tu vas comprendre ensuite), elle est aussi connue sous le nom d’Ataratheh (araméen) ou de Derketo (grec ancien). Déesse de la fertilité, elle veille sur les habitants de sa ville (au nord d’Alep), leur sécurité et leur bien-être.

Le souci avec ses divinités très anciennes c’est que leurs cultes se croisent et leur mythologie sont parfois mal interprétées. Par exemple Atargatis est mêlée à Ashtart dans de nombreux temples, comme si elle n’était parfois que deux aspects d’une même divinité.

Selon une première version la constellation du Poissons serait donc un hommage à la chute d’Atargatis dans le lac de Hiérapolis Bambyce près de l’Euphrate en Syrie, dont elle a été sauvée par un gros poisson.

La version que je préfère personnellement est celle qu’Ovide rapporte dans les Métamorphose. Vénus, pour échapper à Typhon qui la poursuivait elle et son enfant Cupidon, demanda de l’aide aux nymphes de la rivière, deux poissons aurait alors porté les dieux et auraient été récompensés en étant placé dans les cieux – et hop la constellation du poissons est née ! Certaines versions disent qu’elle et Cupidon se changèrent en poissons pour plonger dans l’Euphrate, attachant une ficelle à leurs queues pour ne pas se perdre.

Ce qui est intéressant dans les mythes qui entourent la constellation du Poissons c’est que Vénus et Atargatis s’y mêlent et sont parfois une seule et même personne.

D’ailleurs il existe un mythe qui parle d’un œuf dans l’Euphrate qui aurait été roulé jusque sur la terre par des poissons, des colombes s’y sont installées et l’ont fait éclore, et Vénus, connue sous le nom de déesse syrienne, est sortie. On voit ici les attributs de Vénus : les colombes et les poissons. Mais on voit surtout que Vénus et Atargatis ne sont qu’une seule divinité. Les poissons sont remerciés et placés dans le ciel.

D’ailleurs c’est dans le cadre du culte de la déesse Atargatis que les Syriens ont cessés de manger du poisson – hisotoire de pas boulotter un dieu au passage.

Dernier « fun » fact, pour pouvoir servir au temple d’Atargatis les jeunes hommes se castraient et se travestissaient pour effectuer au temple les tâches réservées aux femmes.

 

Réincarnation

Dans l’Egypte antique, le défunt prend la forme du poisson inet le temps que son âme passe d’une vie à l’autre. À partir de l’époque ramesside (le moment où il y a un maximum de Ramsès qui se succèdent pour faire simple), on représente le défunt en train de pêcher à la ligne deux inets représentant son âme d’hier et son âme de demain. En fait par cette image on représente le défunt qui s’assure un passage sûr entre ses vies et ce pour l’éternité.

J’aime beaucoup cette idée que le poisson est le véhicule de l’âme du défunt, insaisissable, qui nage dans les eaux profondes, dans les eaux qui rappellent forcément les limbes, les eaux primordiales mais aussi les eaux dans lesquelles le fœtus est bercé avant de naître.

Les poissons sont ce symbole de renouveau, d’éternité, de spiritualité.

 

Andromède

Nous allons parler un peu du mythe d’Andromède, je préfère l’appeler comme ça car souvent on l’appelle le mythe de Persée et d’Andromède mais en réalité ce n’est pas Persée le sujet principal de cette histoire.

Andromède est la fille de Céphée et de Cassiopée. Cassiopée aurait eu la bonne idée de se vanter qu’elle et sa fille seraient plus belles que les Néréides. Les Néréides ce sont 50 nymphes des mers qui forment le cortège de Neptune et qui n’ont pas du tout aimé qu’on se trouve plus jolies qu’elles. Elles se sont donc plein au dieu des mers qui a décidé de punir Cassiopée en envoyant un monstre marin (féminin) pour dévaster Philistia, quand Céphée consulte l’oracle il lui révèle que la solution c’est de sacrifier Andromède.

C’est pourquoi lorsque Persée passe par là – en volant tranquille sur Pégase après avoir décapité Méduse – il trouve Céphée et Cassiopée en train de regarder la pauvre Andromède se faire dévorer par un monstre marin depuis le rivage. Il propose de les aider mais ce n’est pas gratuit, bien évidemment, Andromède devra l’épouser et venir vivre avec lui en Grèce (encore une fois le consentement dans la mythologie ce n’est pas la priorité).

Petit hic pour Céphée et Cassiopée qui n’acceptèrent qu’à contrecœur Persée comme gendre et sur l’insistance d’Andromède. En effet le mariage eut lieu immédiatement ; mais les festivités furent interrompues par Phinée qui arriva, à la tête d’une troupe en armes, réclamant Andromède pour lui-même (clairement la femme semble ne pas avoir son mot à dire). Il était sans aucun doute envoyé par Cassiopée. En effet, elle et son mari Céphée avaient aussitôt retiré leur parole à Persée sous le prétexte que la main d’Andromède lui avait été accordée contre leur gré, à cause des circonstances, et que Phinée l’avait demandée avant lui.

Bien évidemment ils n’ont pas réussi à s’arranger à l’amiable donc Persée se retrouva seul face à l’armée de Phinée, il fut alors contraint de reprendre la tête de la Gorgone de changer en pierre ses ennemis, au nombre de deux cents (impressionnant n’est-ce pas).

Poséidon plaça les images de Céphée et Cassiopée au milieu des étoiles. Mais Athéna plaça Andromède dans une constellation plus digne, parce qu’elle avait insisté pour épouser Persée, et ainsi respecter la promesse de ses parents.

Quel rapport avec la constellation du Poissons ? Et bien figurez-vous que la constellation du Poissons serait la carcasse du monstre marin que Persée a vaincu pour libérer Andromède.

 

Voilà pour les mythes qui expliquent cette constellation du Poissons, je voulais d’ailleurs vous rappeler que ces mythes sont des moyens pour nous de nous identifier aux énergies des différents signes. Comme un théâtre les constellations nous accompagnent dans une démarche cathartique à enfiler et retirer les masques qu’elles nous proposent.

 

Je conclus comme promis avec quelques dons et ombres de nos amis Poissons. N’oubliez pas que c’est l’ensemble de votre thème qui vous permettra de vraiment comprendre mieux les enjeux de votre incarnation. Filez sur Céleste trouver l’astrologue qui vous convient !

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tu seras peut être aussi intéressé.e par 

nos derniers articles

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.